Mai 03

Quelques nouvelles pendant la période creuse…

En ce moment c’est difficile car il n’y a pas ou peu de légumes de disponibles.

Nous avons eu de belles salades et de beaux radis en début de printemps mais les dernières salades Scaroles, frisées et les navets nouveaux sont montés en graine avant d’avoir pu être récoltés.

Nous sommes arrivés à la fin des stocks des légumes d’hiver (pommes de terre, carottes, topinambours, poireaux, choux rouges, de Bruxelles, verts et cabus, betteraves plus tôt que prévu etc…

Pour les jours qui viennent il n’y a hélas que des blettes et des œufs en attendant que les petits pois, les fèves et les radis de plein champs, les oignons nouveaux ainsi que les nouvelles salades ne soient prêtes. D’ici juin nous devrions avoir les pdt nouvelles que nous avons semées en serre.

Nous comptons reprendre les paniers garnis en juin.

En attendant il reste beaucoup de travail :

  • Continuer à semer
  • passer les préparations biodynamiques
  • Désherbage et buttage des plantations
  • Paillage pour les économies d’eau et de désherbage
  • Monter les 1440 m2  de serre qui ont été livrées début avril. Nous avons besoin de bras si nous voulons aller plus vite. Nous réfléchissons à l’organisation d’une journée de travail festive pour ceux qui voudraient se joindre à cette aventure.
    Les serres sont très importantes pour notre avenir et pour la fourniture de légumes car elles vont nous permettre de proposer pratiquement toute l’année sans longue interruption
    et en plus grande quantité. Les pluies de ces derniers jours nous empêchent de travailler en plein champs. La terre est collante et trempée ! Il faudrait d’urgence monter au moins une serre pour mettre en place les tomates.
  • Organiser un abris pour les Poneys et l’Âne afin de pouvoir les habituer à être manipulés et pouvoir travailler avec eux.

Cet hiver il y a eu de nombreux investissements en matériels et en plantation. La surface de plantation a été élargie. Un verger d’arbres fruitiers (grands et petits) a été planté.

  • Il reste des travaux d’irrigation à faire si nous ne voulons pas manquer d’eau dans les nouvelles parcelles pour les légumes sensibles.
  • Il faut aussi aménager les bâtiments de stockage pour ne pas perdre les courges et les oignons comme l’hiver dernier (n’ont pas résisté longtemps à l’humidité).
  • Organiser de manière plus efficace la distribution des paniers et leur gestion ainsi que la distribution des légumes au détail.

Voilà, même si vous  ne nous voyez plus sur les marchés, dans les Ruches qui dit Oui, trop peu dans les Amaps et en heures d’ouverture à la ferme, le travail ne manque pas et nous espérons ne plus être absents aussi longtemps l’année prochaine et pouvoir vous proposer davantage de bons produits sur une période plus large.

Nous faisons de notre mieux et il nous reste à espérer que le ciel sera aussi de notre coté pour nous aider à réussir ce challenge.

 

Je vous redonne le lien pour la recette des lasagnes aux blettes 😉

La recette en photo : Lasagnes de blettes

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.